Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin : médicales, psychologiques, juridiques ou sociales.

Nadege 17 ans - IVG 16 ans


Voici mon témoignage de ce que j'ai vécu malgré mes 17 ans. Ca faisait quelques jours que je me sentais pas très bien (mal au ventre, nausée .. ). Un matin je me lève, accompagner de ma mère et de mon copain, je décide de faire un test de grossesse .. POSITIF !

J’étais enceinte, les larmes de joie sont monté, mais ma joie et repartie aussitôt .. Je vais annoncer la nouvelle à mon copain et la coup de théâtre... Il me dit que si je décide de le garder, il ne l'assumera pas, etque si je l'aimais, je devais faire une IVG.. Perdu, j'ai pris quelque jours seule pour réfléchir à ce que je devait faire, j'ai posé le " pour " et le " contre ".. Et j'ai pris la plus dure décision de ma vie, IVG...Ma mère a donc appelé la maternité, ils m'ont pris en charge de suite. Arrive le jour j, j’étais seule avec ma mère, mon copain (qui est devenue mon ex) n'a même pas été capable d'être à mes côtes...

J'arrive donc à ma chambre, et la, les regrets commence à arriver, mais c'est trop tard. Ils m'ont conseillé l'IVG par cachet (comme ils disent). La dame arrive avec ces cachets, j'avale le premier, puis le deuxième, puis le troisième, puis le quatrième... Quelque minute après, l'enfer à commencé... Saignement, vomissement, mal de ventre à plus pouvoir rester couché ou même debout... Je suis resté plus de 8h à cette maternité dans cette état... 8h après ils m'autorisent à rentrer chez moi. Donc avec ma maman on rentre, dans la voiture pas un bruit, ma maman choquée et moi entrain de souffrir. Quelque jour passent, et la je tombe dans une dépression grave, mon bébé me manque, je me sens meurtrière, pour moi je suis devenue un monstre. Mes parents m'ont donc obligé d'aller voir un psy... J'y suis allé 1 mois mais cela n'a rien fait, mon bébé me manque toujours autant... Aujourd'hui ça fait 8 mois que j'ai fait mon IVG. Si je n'avais rien fait, mon bébé serait dans mes bras à cette heure ci. Voilà, j'ai 17 ans et je souffrirai toute ma vie de ce que j'ai fait... Mon bébé sera toujours dans mon cœur, dans mes pensées avec tous mes  faits et gestes que je ferai dans ma vie et ca restera mon premier enfant...Une IVG, peut pour certaine être qq chose pour devenir tranquille sans enfant mais pour moi c'est tuer une vie... "

Type de témoignage: