Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin : médicales, psychologiques, juridiques ou sociales.

Elisa IVG à 25 ans


Je ne viens pas ici pour avoir des critiques ou autres, mais juste pour parler avec d'autres femmes qui ont subi une IVG tardive (10 -12 semaines de grossesse). J'ai 25 ans, le papa 27 ans.  Le 1er septembre j'apprends que je suis enceinte, confirmé par la  suite par une prise de sang. Donc avant de le dire au "papa", heureuse,  j'ai   donc décidé d'attendre le 16 septembre pour le lui annoncer, car c'était  son anniversaire. Arrive le 16 septembre, je pensais que sa réaction aller être joyeuse, auvortet. »

J'étais forcément très triste, j'ai donc laissé le temps s'écouler en  pensant qu'il changerait d'avis, mais malheureusement non ....Les semaines passèrent et les premiers symptômes se font sentir, (nausée,  petite envie de bonbons, et aussi beaucoup de fatigue).Mon conjoint lui reste sur ces positions. Dialogue de sourd, il ne veut rien  savoir ! Pour lui c'est une IVG quitte à aller à l'étranger, il s'en fou  totalement. Seulement voilà l'intervention approchant, (le 14 novembre donc lundi) je ne  vais absolument pas bien, je pleure beaucoup, j'essaye de dialoguer avec mon  homme, mais cela n'est pas possible. Je suis très triste, mon entourage ne comprenne pas sa décision, et il en a  d'ailleurs pas parlé à sa maman (qui sera évidemment de son côté, je le  pense).

Moi je n'ai pas d'amie ou de  personne à qui me confier, tout simplement. Mais j'aime mon  conjoint donc « par amour » pour lui je vais le faire ....  Mais je garde un petit espoir qu'il peut encore changer d'avis... Puis je fais ce message, pour toi, mon bébé: "Sache que je t'aimerais toujours, ton papa n'étant pas prés et qui n'y a  soi-disant pas la situation pour lui, m’a demandé de t'enlever. Moi je me  suis très attachée à toi, hé oui je t'ai vu aux échographies, tu n'as  rien demandé sauf d'être aimé. Maman t'aime mon petit ange. J'aimerais  faire un électrochoc à ton papa, mais je n'arrive pas à m'y prendre.  Voilà sache que d'où tu seras, je t'aimerais très fort mon amour. "

Voilà, sachez que l'IVG peut être très dur à supporter. D'autres femmes ont surement été dans ma situation (et y sont je le pense actuellement), sachez que nous pouvons  nous soutenir.

Si des personnes ont des conseils pour faire des électrochocs à nos hommes,  qui ne veulent pas de leurs bébés, je suis preneuse. En tout cas, je pensais que ce bébé arrivant juste avant l'anniversaire de  mon conjoint était un cadeau du ciel.  Mais aussi un signe car nous  traversons une période de notre vie très difficile, mais bon j'ai  l'impression que je suis la seule à penser ca !


Si vraiment je pensais qu'il n'en voulait pas, j'aurais pris toutes les  précautions nécessaires, car vivre cela s'avère être un enfer pour moi...

 

vous pouvez commenter sur notre page facebook

Type de témoignage: