Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin : médicales, psychologiques, juridiques ou sociales.

Céline 31 ans : avorter histoire d'arranger "tout le monde"


enceinte

Céline 31 ans : avorter histoire d'arranger "tout le monde"

Je tarde à donner des nouvelles à Odile que j'ai eu en ligne il y a quelques mois. Je la remercie, car grâce à elle, j'ai pu m'imposer à mon mari qui au final était, malgré les préoccupations du futur, dans la même démarche que moi de se dire que " finalement on porterait comme un poids toute notre vie l'avortement plutôt que d'accueillir cet enfant ". Odile a trouvé les bonnes paroles. Moi qui juste avant l'appel, m'étais douloureusement résignée à opter pour avorter histoire d'arranger "tout le monde" ! Mais j’en souffrais d'avance !

L'avortement n'est pas une solution magique. Peut être, il apparait aux yeux de la société et des hommes comme une solution simple pour lequel on ne traduit pas assez les conséquences ! La conversation m'a permis d'ouvrir les yeux et d'affirmer ma démarche.

Mon mari au final était demandeur que je tranche dans ce sens... Je ne peux que vous remercier d'exister car le jour de l'appel, j'étais complètement perdue et sans possibilité de me confier à une tierce personne hormis mon mari.

Je lui dis tout le bien que je pense de notre conversation. Si je n'ai pas pu la rappeler c'est qu'en ce moment je suis 24 sur 24 et 7j/7 avec mes enfants et mon mari à la maison et je n'ai pas pu trouver de créneau pour la rappeler discrètement et tranquillement... Mais, Oh combien, 1000 fois merci d'exister, de m'avoir ouvert les yeux et m’avoir empêcher de réaliser ce qui au final aurait pu être le pire pour moi en tant que femme. C’est ma famille qui en aurait forcément subit les conséquences!!!!


Céline

1er Message de Cécile de Novembre :

Depuis 48h j'ai eu ma confirmation de  grossesse, j'ai deux enfants de 5 ans et 22mois. Ce bébé de presque 3 mois n'était pas prévu. Je suis très déçue de la réaction de mon mari qui n'a pas été dans la joie. Nous avons évoqué l'ivg. Je suis en colère contre moi (si j'avais été moins laxiste avec ma contraception je n'en serais pas la !) et contre mon mari. Très bêtement, j'aurais espéré qu'il me dise "bon ça va aller ! On le garde" . Et là, je me dis c'est le cauchemar. J'ai peur de l'ivg et de ce qui m'attend. Je suis complètement effondrée ...

 

Type de témoignage: