Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin : médicales, psychologiques, juridiques ou sociales.

Carole 36 ans, IVG a 34 ans


J ai 36 ans, mariée, 2 filles de 10 et 11 ans. Cela va faire 2 ans et demi que j ai subi un ivg à 14 semaine de grossesse, j’étais vraiment décidée à le faire, cela a été très dur de le pratiquer car ma gyneco ne voulait rien faire, elle m’a envoyée dans des plannings familiaux qui me trainaient en longueur puis j ai enfin trouvé un hôpital mais j’étais déjà à 14 sem. L’Ivg a été fait par médicament et à l hôpital. Ce fut très douloureux 8 heures de contractions avant la « libération » qui n’en n’a pas été une car j ai tout vu dans le WC. Une image laide qui me suit sans arrêt, J’ai des cauchemars, je m’en veut. Et pourtant au fond de moi, il y eu un soulagement passagé. Je vis dans le regret, le regret aussi, je pense, que je lui ai fait du mal à cet embryon. C'est très pénible chaque jour. J’ai déjà pensé à me suicider tellement je culpabilise. Ma vie n’est plus pareille depuis cet acte pourtant bien réfléchi car c’était mon choix. Le mois d’après la gyneco de cette ivg m’a ligaturée à ma demande et je suis contente de l’avoir fait. J ai gardé cette gyneco car elle est convenable. Ici ca faisait 2 ans et demi que je n’avais plus été passer de visite, j ai pris sur moi, dur de revoir ces couloirs où l ivg a eu lieu. La visite n’a donné rien de positif car le 24/04 on doit m'opérer et enlever l'endomètre car cela pourrait tourner en cancer! Est ce ma punition ??? !!!! Je suis très fatiguée de cette partie la de ma vie. J ai déjà parlé à une connaissance psy mais bon c’est à moi à prendre sur moi. Merci de m’avoir lue. Bien à vous

 

Type de témoignage: