Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin : médicales, psychologiques, juridiques ou sociales.

Floriane 21 ans


 

Bonjour. Étant donné que je n'ai pas vraiment quelqu'un à qui me livrer, je laisse mon témoignage ici. Donc j'ai 21ans, j'ai rencontré mon copain il y a 6 mois, nous étions en parfaite harmonie, tout allait bien, puis j'ai découvert a 3 mois de notre relation que j'étais enceinte de lui, je pensais que ça arrivait qu'aux autres, tout ça et ça m'as bouleversée. Je n'avais pas un boulot stable, lui non plus, je n'arrive déjà pas a trouver une stabilité dans ma propre vie. La question ne pouvait pas se poser. Je ne pouvais pas le garder. Sans parler de la réaction que mes parents aurez eu ! J'ai donc sans réfléchir, fais les démarches pour faire une ivg. Pendant ce temps bébé grandissait en moi je sentais beaucoup de changement, plus envie de rien, très fatiguée, vomissement, faiblesse, sautes d'humeurs, corps qui changeait. Je ne me reconnaissais plus. Mes façons de penser et d'être n’étaient pas moi, j'étais enceinte de presque deux mois. Je n'avais plus envie de mon copain, je ressentais même un dégoût car je le sentais absent dans cette période.

Je l'ai annoncé a ma mère qui m'as soutenu de ne pas le garder. Notre relation se dégradait énormément. J’ai eu l'occasion d'avoir un nouveau travail plus intéressant que celui que j'avais actuellement et j'ai donc démissionné. Cela m'a laissé deux semaines pour faire mon déménagement et avorter. D'un commun accord, nous ne sommes pas resté ensemble, puisque je suis partie a 100km et que nous travaillons tous les deux, nous n'avons pas bcp de temps libre etc. Après l'avortement, ce fut terrible, je me sentais vide, seule, triste mais impossible d'expliquer cela à quelqu'un comme ma mère de peur qu’elle ne comprenne pas et que ça me blesse.

Aujourd'hui avec mon ex copain, on se donne des nouvelles de temps en temps et nous nous sommes revus. Nous ne sommes plus ensemble mais nous continuons à faire l'amour ensemble et j'en souffre. Ça me fait tellement de mal d'être loin de lui. Et depuis notre rupture, je n'arrive plus du tout à parler à un autre garçon. Je les trouve tous inintéressants, et pleins de défauts. je n'arrive pas a passer à autre chose. Et cela joue sur ma vie familiale, amicale aussi. Je me renferme sur moi et je n'arrive plus à m'amuser, à envisager des projets, ou même à sortir, boire avec une ou un ami. Ca m'embête, je me sens beaucoup mieux toute seule, alors que j'ai toujours eu besoin des autres pour avancer. Aujourd'hui j'ai l'impression qu'ils sont un frein pour moi et que je serais mieux toute seule face à tout le monde. Personne n'a remarqué mon mal-être mais je souffre beaucoup ! Je ne sais plus quoi faire.... J'ai tué un petit être qui aurait été mon enfant et même si c'était a 9 semaines, je savais qu'il était en moi ! je le sentais, il grandissait en moi et je l'ai tué. Ce terrible vide depuis que je ne l'ai plus dans mon ventre... J'ai besoin de parler avec quelqu'un qui ne me jugera pas...

Type de témoignage: