Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin : médicales, psychologiques, juridiques ou sociales.

Grossesse surprise et ivg : physiologie et psychologie de la femme


Grossesse surprise et ivg

Lorsqu'une femme découvre sa grossesse non planifiée (en France plus de 2 femmes sur 3 qui ont recours à l'IVG étaient sous contraceptif, donc n'avaient pas l'intention d'être enceintes), elle est face à différents états. Essayons de les décrypter ensemble. Grossesse surprise et ivg : comment réagir ? comment décider ? comment se faire aider ?

Un nouvel état physiologique créé par la grossesse surprise

La physiologie concerne l'activité de l'organisme humain. Et en l’occurrence, de la femme enceinte. Un nouvel état physiologique nait de l'imprégnation hormonale progressive de progestérone en début de grossesse. Ces hormones provoquent des bouleversements qui modifient l'équilibre physiologique habituel, dont les manifestations les plus fréquentes sont nausées, vertiges, fatigue, seins gonflés et parfois douloureux, etc. Ces changements physiologiques impactent la femme, qui ne se "reconnaît" plus.

Un nouvel état psychologique difficile à appréhender

Un nouvel état psychologique apparaît également : la femme est en état de choc, comme tétanisée par cette nouvelle inattendue, cette grossesse surprise. Elle traverse plusieurs étapes avec des allers et retours de l'une à l'autre :

  • Déni : « non, je ne suis pas enceinte »
  • Etat émotionnel perturbé par la colère : « je ne mérite pas de tomber enceinte »
  • Peur : « Je ne vais jamais arriver à assumer cette grossesse »
  • Culpabilité : « Mince, c’est de ma faute, je n’ai pas surveillé ma contraception »
  • Dépression : « Ma vie est foutue »
  • Résignation : « Tant pis, je ne saurais pas faire face, je recours à l’IVG »
  • Acceptation de l'état de grossesse : « Je suis enceinte, réfléchissons sereinement »

Ce processus est important à connaître et à respecter, pour permettre à la femme de s'approprier véritablement son état de grossesse, et ensuite la décision qu'elle va prendre de la poursuivre ou non.

Un besoin affectif renforcé : Grossesse surprise et ivg ne vont pas toujours de pair

Vous l’aurez compris : face à ces changements brutaux tant psychologiques et physiologiques, la femme a besoin d'être écoutée ! Pourquoi donc ? Pour pouvoir exprimer ses peurs, ses doutes, ses incompréhensions, sa révolte, sa joie parfois, et rassurée. Mais le plus souvent dans ce cas de grossesse imprévue, le compagnon et les proches sont également en état de choc, et ne peuvent pas combler ce besoin affectif.

Il faut du temps à la femme, et l'aide de professionnels dépassionnés, pour faire une analyse réaliste et apaisée de la situation, faute de quoi elle ne sera pas vraiment libre de sa décision.