Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin : médicales, psychologiques, juridiques ou sociales.

IVG chirurgicale - IVG par aspiration


IVG chirurgicale

IVG chirurgicale. Comme celle par aspiration est pratiquée en établissement de santé.

Comment est pratiquée l'IVG chirurgicale ?

L'IVG par aspiration a lieu sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale. Il existe deux méthodes :

  • La principale méthode chirurgicale utilisée en France consiste à aspirer l'embryon à l'aide d'une canule introduite dans l'utérus. Cette ivg par aspiration nécessite une dilatation préalable du col de l'utérus, dilatation douloureuse et nécessitant donc une anesthésie qui peut être locale ou générale.
  • Le curetage (plus précisément « dilatation et curetage ») est une autre méthode d'IVG chirurgicale, assez fréquente après 10 semaines de grossesse, qui nécessite l’usage d’une curette.

L’intervention dure une dizaine de minutes et se déroule dans un bloc opératoire sous anesthésie locale (seul le col est endormi) ou générale. C’est le médecin qui détermine le mode d’anesthésie le mieux adapté à la situation de a femme enceinte.

Doit-on prendre des médicaments pour l'IVG par aspiration ou chirurgicale ?

L'utilisation conjointe de mifépristone ou de misoprostol permet de ramollir le col utérin pour faciliter l'ouverture et la dilatation. De plus, la mise sous antibiotiques est habituelle pour diminuer les éventuelles complications infectieuses.

Jusqu’à quand peut-on procéder à une IVG chirurgicale ?

L’IVG chirurgicale se pratique jusqu’à la fin de la 12e semaine de grossesse (ce qui correspond à 14 semaines après le début des dernières règles).

Elle se pratique de toute façon dans un établissement de santé.

Quelles sont les étapes d’une IVG chirurgicale ?

  • Deux consultations médicales préalables doivent être réalisées auprés d'un médecin.
  • Si une anesthésie générale est prévue, la femme enceinte devra également effectuer une consultation pré-anesthésique.
  • Une consultation psycho-sociale est obligatoire si vous êtes adolescente (mineure). Vous pouvez aussi en bénéficier si vous êtes majeure.
  • 14 à 21 jours après l’avortement, une consultation médicale de contrôle permet de s’assurer qu’il n’y a pas de complications liées aux risques de l'IVG chirurgicale
  • Suite à votre interruption de grossesse, vous pouvez avoir recours à un entretien psycho-social.

Quels sont les risques liés à une IVG chirurgicale ou par aspiration ?

Après une IVG chirurgicale, les complications sont réelles et nombreuses :

  • l'IVG chirurgicale peut créer un petit risque de stérilité
  • l'IVG chirurgicale peut entraîner des séquelles psychologiques à court ou long terme et des syndromes post-traumatiques.
  • l'IVG chirurgicale a lieu sous anesthésie, aussi les risques liés à ce procédé sont donc présents.

Combien coûte une IVG chirurgicale ?

L’IVG chirurgicale est remboursée par l’Assurance Maladie à 100 %, sur la base d’un tarif forfaitaire variable de 500,14 euros à 664,05 euros en fonction de l’établissement de santé (hôpital ou clinique), du type d’anesthésie (locale ou générale) et de la durée de l’hospitalisation.

Mots clés: