Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin : médicales, psychologiques, juridiques ou sociales.

ivg mineure

Nela 16 ans, ivg chirurgical sous contrainte


J’ai 16ans et il y a 2 mois j'ai découvert que j'étais enceinte de  presque 1 mois demi de grossesse. Je ne réalisai pas énormément au tout début mais pour moi ma seule idée était quoi qu'il arrive « je le garderai  ce bébé ». J'en ai donc parlé à mon copain (âgée de 24ans) il a très  bien pris. Il était super content. Il adore les enfants et cela allait être son premier enfant. Il me soutenait et m'encourageait dans toutes les démarches  qu'il fallait. On était vraiment heureux d'accueillir ce petit bout. Malgré mon jeune âge, j'allais tout faire pour que mon bébé ne manque de rien. Sa faisait 3 ans que j'étais en couple avec le papa. J'avais tellement peur d'en  parler à ma mère (mes parents sont séparés je ne vois plus mon père)  que je les gardais pour moi. Un jour je suis tombé malade ma mère a dû me conduire à l’hôpital. Le médecin a donc  découvert que j’étais  enceinte après et il m'a donc demandé s’il pouvait informer  ma mère. Je lui ai donc dit oui car je ne l'imaginais même pas l'annoncer moi  même. Après cette annonce, ma mère s'était déjà fait une idée dans la  tête sans même m'en parler. Pour elle, il n’était pas croyable que sa fille  soit une maman à 16ans. Le lendemain, elle m'emmène à l'hôpital sans  rien me dire et c'est là que j'ai découvert qu'elle voulait l'ivg sans  même me demander mon accord ! Je lui ai donc fait part de ma décision et  qu'il n'avait pas autre que celle là (je m'étais juré de ne jamais faire  cela).

Le lendemain, elle décide de contacter mon copain pour me raisonner  et m'inciter à avoir recours à  l’ivg. Ils ont donc discuté pendant des  heures et des heures moi assistant à cette discussion. J'avais entendu des  propos très méchants à mon égard venant de ma mère sa me faisait très  très mal. Mais rien ! Ma décision ne changera pas ! Ma mère a donc contacté  toute ma famille (cousins, tante,  frères et Sœurs) pour me  parler. Mais toujours rien alors je décide de m'en aller chez mon copain  (sachant que ma mère m'a dit que si je gardais ce bébé, elle allait me  mettre à la porte et que je pouvais l'oublier à jamais).  Mais ma tante  avait contacté mon copain pour lui Dire que  je resterai chez ma tante pendant ce temps. Mon copain  impuissant a dû accepter cette décision. Je n'avais pas vu mon copain  pendant presque 1 mois.  Ils (ma famille) m'avaient coupé de tous mes amis  etc... Je n'avais pas de téléphone rien ! Ni accès à internet ! Je ne sortais  pas ! Je restais cloîtrée à la maison ils me racontaient tout ce qu'il  leur passait par la tête et voulaient me faire changer d’avis. Un jour, j'ai  dit que je ne changerais pas d'avis et ils m'ont dit que si je ne change pas  d'avis soit je m'en vais de la maison et ils portaient plainte contre mon  copain (lui majeur et moi mineure) ou soit je devais avorter et tout ce passerait bien  j'ai dû accepter leur chantage et me taire toute la nuit. Je pleurais.  Je  n'arrêtais pas de penser à tout ce qui m'arrive et surtout à mon bébé. j'étais vraiment au plus mal. Il a 2semaines de cela, je me suis rendu à  l'hôpital avec ma mère pour l'ivg par aspiration (car j'étais a 2 mois et  3 semaines) depuis cela je suis de plus en plus mal ! Je pense toujours à ce  qui s'est passé.  Je regrette l'ivg !  Je pense toujours à mon bébé ! Il  m'arrive de pleurer et je n'arrive pas à m'endormir. Ce bébé c'était mon  tout. Je le sentais en moi et la je sens qu'il y a un vrai vide et j'en souffre  beaucoup.