Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin : médicales, psychologiques, juridiques ou sociales.

ivg medicamenteuse

Temoignage ivg médicamenteuse


ivg médicamenteuse

IVG médicamenteuse, Manon 26 ans


IVG médicamenteuse  Manon 26 ans a fait une IVG médicamenteuse il y a plus d’un an et  c’est très dur pour elle.

IVG médicamenteuse


IVG médicamenteuse en France

Hermia 15 ans : mon bébé contre tout le reste


J'ai subit une IVG à 15 ans. Un an après, je suis retombée enceinte, et là, j'ai mené un véritable combat. C'était mon bébé contre tout le reste et peu importe qui me suivrais. 

IVG medicamenteuse - Clémence 25 ans


ivg medicamenteuse. Témoignage de Clémence 25ans qui témoigne sur sa détresse en raison de son ivg medicamenteuse à 6 semaines de grossesse. Elle a déjà un petit garçon de 15 mois

laya, ivg medicamenteuse


Laya. Besoin d’aide, je n’arrive pas à avancer. Ça fait 5 ans maintenant, j’ai eu une IVG médicamenteuse. Je revenais de mon premier voyage à l’étranger. J’ai fait toutes les démarches seule, en tenant au courant le garçon (que j’avais rencontré dans la même ville que moi avant mon départ) de mes rendez-vous. Pour moi c’était très étrange de savoir qu’il y avait quelque chose qui se passait dans mon ventre. L’après-avortement est dur mais juste avant c’est très particulier. Je n’osais même pas regarder mon ventre.

Conséquences psychologiques de l'IVG, syndrome post IVG


Conséquences psychologiques de l'IVG : s'appuyant sur de nombreuses études scientifiques, l'auteure de ce Dossier, décrit les différents symptômes possibles suite à un avortement

IVG et santé de la femme


 IVG et santé de la femme :Risques et complications liées à l'IVG . Cet article donne des références sur les études scientitiques aux USA et dans le monde. 

IVG par médicament ou IVG chirurgicale ?


Le professeur Anthonioz nous  livre ici une analyse interessante sur l'ivg médicamenteuse 

IVG en France


IVG en France : avec plus de 210.000 IVG par an, le nombre d'interruptions volontaires de grossesse ( IVG ou ITG) en France reste assez stable depuis plusieurs années. La principale évolution, sur cette période, se situe principalement  dans l'augmentation du nombre d’IVG pratiquées sur des adolescentes.