Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin : médicales, psychologiques, juridiques ou sociales.

avorter ou pas

Sylvaine 29 ans


 

Il y a un an, je tombais enceinte sans le savoir ... et il y a à peu près 9 mois j'ai appris ma grossesse.

Ce fut un choc lorsque le test est devenu positif... J'attendais mes règles pour pouvoir me poser un implant sous cutanée. Mais elles ne sont jamais arrivées et pour cause ...j'étais enceinte et lorsque je m'en suis aperçu, j'étais à peu près deux mois et demi presque trois!

La grande question était : est-ce que nous allions le garder ? déjà parents de trois garçons en bas âge la question était très difficile! Mais pour moi un avortement n'était pas le bienvenu et surtout surtout j'étais pas du tout préparé à cette nouvelle!

J'ai cherché sur Internet et j'ai trouvé ce forum et ce site sur lequel les femmes peuvent témoigner et d'autres avec lesquelles on peut demander des conseils.

Avec l'aide de Marie (ecoutante chez ivg.net) et l'aide de mon mari, j'ai pu prendre la bonne décision le garder, et aujourd'hui il a à peine quatre mois ! Mais il est magnifique et je l'aime de tout mon cœur, ses trois grands frères sont ravis de sa venu

Le plus important c'est mon mari ... mon mari qui est lui aussi aux anges de ce petit garçon!

Nous avons eu du mal pour trouver le prénom mais finalement l'évidence était la mon papa nous ayant quitté il y a 19 ans je lui ai donné son prénom : Félix

A présent je suis très fière et heureuse d'avoir une grande famille même si je suis la seule femme mais je suis quand même ravie de tous ces petits hommes qui me couvre de bonheur et d'amour.

Merci

Et je voulais dire un grand "Je t'aime" a mon mari Jean-Pierre et merci de m'avoir soutenue

 

 

Sylvaine 

Delphine


 
 
Le 21 mars dernier j'ai subi une ivg médicamenteuse et je le vis très mal depuis. J'ai su très tôt que j'aurai du mal à concevoir des enfants, j'ai fait beaucoup d'examens qui l'ont confirmé. Alors en 2006, on à commencé à essayer de concevoir avec mon mari, pendant un an. Et comme cela ne « fonctionnait » pas, Le gyneco m’a mise sous clomid. Au bout de 3 mois, j’étais enceinte.
 
En 2008,  j'ai donc donné naissance (par césarienne  suite à une anomalie du rythme cardiaque du fœtus) à une petite fille un peu prématurée. J'étais la plus heureuse et puis les mois passant on à décidé d'essayer d'avoir un second bébé. A nouveau clomid cette fois  pendant 5 mois.
 
En aout 2010,  je donne naissance à mon fils. Mais tout ne s'est pas très bien passé :  2ème césarienne et suspicion de rupture utérine car j’avais de fortes douleurs malgré la péridurale. J'ai fini au bloc avec anesthésie générale... En sortant de la maternité,  la sage-femme me donne la pilule que j'avais avant mes enfants. Hélas,  je me suis retrouvée avec des saignements pendant presque toute la durée de mon cycle et doit l’interrompre. La veille de ma consultation avec mon médecin pour demander une autre pilule, j'avais 2 jours de retard. Je fais un test  et il est  positif ! je suis restée interloquée parce qu'après mon combat pour avoir mes enfants avec les traitements et la non prise de contraception pendant un an entre mes 2 enfants je ne comprenais pas que je puisse tomber enceinte avec une interruption si courte !
 
 
Mon mari et moi nous étions quand même contents et voulions le garder. Après consultations et avis de 3 médecins,  on me dit que je peux garder l'enfant mais que la grossesse est un peu risquée du fait de ma césarienne.  Que si je garde cet enfant, il faut que je sois au repos le plus possible (chose quasi-impossible étant donné que j'ai mes 2 enfants à plein temps) et qu'à la moindre contraction il faut que je vienne aux urgences vérifier qu'il n'y ai pas de début de rupture utérine, etc.
 
Après réflexion avec mon mari, je me sens contrainte de mettre fin à cette grossesse pour ne pas prendre de risque au niveau de ma santé. Mais cette ivg médicamenteuse ne s'est pas très bien passée. Tout ne s'est pas éliminé du 1er coup et cela a trainé en longueur. C'était à la base déjà très lourd psychologiquement. En plus le médecin m'a fait constater l'activé cardiaque du bébé a l'écho de datation et je me le remémore sans cesse.
 
Aujourd'hui je ressens un grand vide en moi. Je me sens dans une détresse que mes proches ne comprennent pas car pour toute réponse : on me dit que j'en ai déjà 2 très beaux enfants. Mais cela ne m'aide pas ! Tout ca je le sais. Mais je considère que chacun de mes enfants devaient avoir sa place à part entière ... merci d'avance pour votre aide.
 

 

 

Delphine le 4 avril

Amélie décide de garder son bébé


Amélie décide de garder son bébé

Valérie


Je m’appelle Valérie, je suis enceinte de 9 semaines. Je suis ravie mais mon copain pas du tout. Ca fait plus d’un an qu’on est ensemble, qu’on habite sous le même toit et nous avons décidé ensemble que j’arrête la pilule ; 3 mois après je suis tombée enceinte. Je pense que la nature fait bien les choses. Mon copain est pour l’IVG car il dit qu’on est pas prêt, qu’on n’a pas une assez bonne situation financière... Aidez- moi à y voir plus clair ! 

Valérie (posté en 2009)