Soutenez-nous :

ivg par médicament

Elodie 20 ans, je  suis ce qu'on pourrait "qualifier" de jeune femme hyper fertile. En mars 2014  a 18ans, après un rendez-vous chez le gynécologue pour une échographie de  « routine »  car j'avais mal aux ovaires prenais la pilule  Minidril, mon  gynécologue m'informe que je suis enceinte de 3 semaines... je fus choquée  car je  n'avais jamais oublié une seule fois ma pilule. J'ai ensuite consulté mon  copain, celui ci était si doux, si rassurant. Mais je n'avais d'autre issue  que l'ivg, j'ai eu très peu de douleurs, n'ai rien vu. 1 ans passe... J'ai 19 ans, J'ai finalement changé ma contraception pour un  implant. Juillet 2015, après m'être senti pas bien quelques jours, je me  décide à faire une prise de sang, positif ! Puis un autre a 3 jours  d’intervalles, positif ! Je n'en crois pas mes yeux. Je n'étais plus avec mon copain de  l'époque. Et quand j'en ai parlé à mon nouveau copain,  il m'a dit "tu l’enlèves, on est trop jeune, ce n’était pas prévu, c’est  une erreur " cela a été vraiment  dur pour moi. J'ai finalement su que j'étais enceinte de 4 semaines. A  l'échographie de datation j'ai entendu son cœur battre je me suis même  demandé  si c'était mon cœur à moi qui battait, le médecin m'a dit "non  c'est l’embryon". il vivait, il avait un cœur qui battait déjà! J'en ai pleuré. J'ai suivi mon copain, j'ai fait un ivg, laquelle m'a marquée et fait beaucoup de mal. Mon histoire avec ce garçon s’est finie  le jour où j'ai vu mon sac embryonnaire dans les toilettes. Chapitre tourné, mais pas complètement. Je me suis "reconstruite". Enfin, j'ai essayé tant bien  que mal. Je me suis mise en couple avec un garçon que je connaissais de  longue date. Il prenait soin de moi. Au début, il me faisait oublier, il était  comme mon meilleur ami, shopping, restau, etc... Mais voilà, en décembre, j'ai  appris que j’étais une 3e fois enceinte de 5 semaines (7sa) alors que j'avais re re  re changé de contraception. je prenais la pilule "Leeloo" plus des  préservatifs à chaque rapport. J'ai fait l'écho de datation, j'en ai  pleuré sur place. J’ai même failli m’évanouir tant j'avais mal au cœur. J'en ai parlé avec mon copain qui aujourd'hui n'en est plus rien ! Il m'a  sorti le même couplet ! pourtant, j'étais décidée à le garder même si  ce n'était pas quelque chose de prévu... et au final, je me suis laissée  convaincre à nouveau que c'était « la solution ». J'ai donc fait l'IVG chez mon gynécologue, puis a la maison le 23 décembre 2015. Je l'ai senti  "sortir de moi" et avoir eu envie de pousser, c'était une sensation horrible tant je regrettais déjà ce que je venais de faire. Ma relation est au point mort avec le "papa" qui ne m’épaule pas, ne me comprend pas. Je me sens incomprise, et je m'en veux car j'ai pas encore 20  ans et j'ai déjà vécue 3 ivg en l'espace de 2 ans. !!