ivg par médicament

J'ai subi une IVG le 29 juillet à 7 SA . Le bébé, je l'ai eu par accident au moment de ma séparation avec mon ex bien qu'etant sous contraception. Entretemps,  pendant plus d'un mois j'avais coupé tout contact avec mon ex, en pensant ne  plus jamais avoir affaire avec lui. On s'est quitté à cause des malentendus créés par sa mère, des  diffamations qui me blessaient, et pour arrêter de souffrir inutilement (sa  mère habite avec lui donc je devais m'entendre avec). On était déjà fiancés mais on a choisi d’arrêter notre histoire d’un an alors qu'on s'aimait énormément... Je suis donc partie en vacances pour prendre l'air et quand j’ai appris ma  grossesse, j'ai du revenir en France plus tôt que prévu. Je  pensais déjà à l'avortement comme la seule solution. Je lui ai annoncé ma  grossesse lors du retour, au début il semblait être un peu  surpris. J'ai eu  recours aux avis de mes parents, qui n'ont pas voulu m'influencer et qui  m'ont fait peser le pour et le contre. Et en pensant être lucide, j'ai  pris RDV pour une IVG médicamenteuse et j'étais déjà à la dernière semaine pour pouvoir la réaliser et il ne fallait plus attendre.

La veille de l'avortement, j'ai appelé mon ex pour l’informer. Il a été agressif avec moi  « de toute façon, c'est toi qui porte l'enfant, c'est toi qui fais  le choix ». Il m'a refroidi, et je me dis "mon pauvre bébé, ton père c'est  un connard et j'ai pas envie que tu souffres avec moi si je te mets au  monde." J'ai donc pris les premiers médicaments. J'étais seule chez moi  le jour où l'expulsion de l'œuf a eu lieu, c'était un moment  extrêmement difficile, mais j'étais sûre de mon choix.

Je commence à regretter l'avortement. J'ai soudainement envie que le bébé  revienne mais je sais que je l'ai perdu à jamais. La semaine dernière (3 semaines après IVG), je me suis presque rétablie. Mon ex  revient me voir et on a fait l'amour pour la première fois après notre séparation et aussi la dernière fois. Mais maintenant je veux ce bébé si je retombe enceinte, je le désire tellement que je  commence à regarder des biberons sur internet (je sais pas si c'est maladif,  normal ou hormonal...), j'ai fait des tests d'ovulation qui sont négatifs, je fais des recherches sur l'ovulation,  j'observe la glaire cervicale, etc, Je sais que je ne peux pas attendre grande chose mais mon désir d'enfant n'a jamais été aussi fort. Je ne sais pas si vous comprenez pourquoi je veux encore tomber enceinte.  Ce n'est pas pour récupérer mon ex, mais j'ai perdu mon premier bébé alors qu'il était précieux plus que tout. Je suis devenue même  dépressive, je ne sors plus, je ne fais que pleurer. J'ai l'impression  qu'avec le « retour » de mon bébé, je pourrais retrouver goût à la vie, et  j'espère que le bébé que j'ai perdu me pardonnera...