ivg medicamenteuse

J’aimerais que mon histoire soit lue par  d'autres jeunes femmes  avec les mêmes questions que moi. J'ai eu votre écoutante Ghislaine au téléphone et  elle a simplement su trouver les mots pour me rassurer. Je suis enceinte de quelques petites semaines, et c'est ma deuxième  grossesse. Malheureusement, j'ai mis un terme à la première car mon ex époux ne voulait pas de cet enfant. Je suis de confession musulmane et j'ai une famille très pratiquante. Je ne me suis jamais pardonnée cette vie que j'avais enlevée. Aujourd’hui une nouvelle vie grandi en moi, comment je vais faire ? La vie  coute tellement cher. Et la famille? Les gens?  Le "qu’en dira-t-on" vas encore battre des records grâce a moi. Mais en même temps, qu'est ce que je m'en fiche du qu’en dira-t-on ! Oui, la  vie est dure! Mais quoi de plus beau que de mettre au  monde un enfant ! Une nouvelle vie… Je connais des filles qui ont avorté et plus d'une fois, et qui  disaient qu'elles ne s'en mordaient pas les doigts -au moins extérieurement ! Aujourd'hui, elles n'ont ni situation stable, ni enfant. Donc, ne dites pas que cet enfant va nous défavoriser. Non, car c'est cet enfant qui va nous donner la force et le courage de nous lever chaque matin pour travailler et trouver des solutions  aux lendemains. Car il y a une solution à tout, sauf à la mort... et la mort de cet enfant  ne changera rien à nos problèmes au contraire. Pas de travail ? Ok! Et en  quoi cela changera quelque chose que d'enlever ce don qui vous est offert ? Vous avez une famille compliquée ? Moi aussi, je vous le garantis. Mais je  crois en moi et j'ai confiance en moi et je ferais tout mon possible pour que  demain soit moins dur qu'aujourd'hui. Courage mesdemoiselles !  

Facebook Comments Box