ivg medicamenteuse

Berangère : J’ai longtemps hésité avant d'écrire. Mais voilà, je prends courage ! Nous sommes un 26 avril. J'étais mal depuis plusieurs jours avec des vomissements accompagnés d'une grosse fatigue et aucun symptôme concernant mon cycle menstruel...Ce dimanche d’avril, je décide alors de faire un test de grossesse qui s'est révélé etre positif. Je me suis retrouvée partagée entre la joie et le stress. Les jours ont passé, puis ayant pesé le pour et le contre, j'ai pris la dure et lourde décision de ne pas le garder. Bien entendu, j'en ai parlé à mon ex qui m'a donné son avis pour l'ivg. Puis, divers rendez vous à l'hôpital sont arrivés, Tous plus durs les uns que les autres. Puis ce fameux 7 mai : le jour de l'horreur comme je l'appelle est arrivé. On m'a donné ces fameux petits "médicaments" que j'ai pris à contre cœur. Puis ce qui devait arriver est arrivé. Les heures qui ont suivies ont été les pires pour moi. J’en suis encore terrifiée ...Je n'arrive pas à relever la tête. Pour moi ces images resteront à jamais. J’en fais encore des cauchemars …